Parc naturel de Cabo de Gata-Níjar

Lucía Moreno, Celia Baeza, Domingo Pérez, Fernando Espín, Claudia Casares, Leila Salvesen - 3º ESO B/C


Le parc naturel de Cabo de Gata-Níjar se situe dans la Province d'Alméria (Espagne).
Il a été déclaré Parc Naturel en 1987. C'est probablement le seul espace de côte méditerranéenne resté vierge. On rencontre de nombreuses espèces végétales xérophytes endémiques et, depuis peu cet espace protégé est devenu un sanctuaire de la faune européenne.
Le parc est déclaré Réserve biosphère par l'UNESCO en 1997(le premier parc naturel maritime-terrestre du pays). Dans le parc naturel, se trouve la localité de Rodalquilar, et le Jardin Botanique de Albardinar.
Le Parc Naturel de Cabo de Gata-Nijar, d'une extension de 38.000 hectares (la partie occidentale du golfe d'Alméria ) , est un des joyaux naturels pour le tourisme d'Alméria, d'Andalousie et de toute l'Espagne, grâce à la beauté et la richesse écologique de sa frange côtière et de sa bande marine d'un mille de largeur (12.000 hectares).
C'est un parc d'origine volcanique, la plus grande superficie maritime terrestre protégée et de grande importance écologique de toute la côte méditerranéenne d'Europe Occidental.
Les plus importants habitats: steppe méditerranéenne, dunes, marais salants, falaises et herbiers de phanérogames marins.
La flore
Le Complexe Volcanique du Parc Naturel de Cabo de Gata-Nijar s'est formé pendant la période comprise entre 15 et 16 millions d'années et constitue la partie émergée d'une grande étendue de magma submergée qui s'étend par la zone de la Mer d'Alborán.

Faune terrestre

Il y a un haut nombre d’ espèces invertébrés sans cataloguer, 26 espèces mammifères, 24 espèces reptiles et amphibies.

Nous distinguons la faune terrestre en deux biotopes différents.

Le pacage

Ici abondent la vipère lataste, la couleuvre de Montpellier, la couleuvre à collier, le lézard ocellé, le seps strié, la tortue maure et le crapaud calamite, comme représentants des amphibiens et des reptiles.
Des mammifères, comme le hérisson d'Algérie, la musaraigne, des lapins et des lièvres.

Zone steppique

Les insectes sont la faune dominante dans ce milieu : Mante religieuse, fourmis, abeilles, cigales, mouches, moustiques et taons. Des reptiles et amphibies le gecko des murs, le lézard ocellé , des crapauds, grenouilles et de la couleuvre fer à cheval.
Des mammifères, comme le renard, le lérot, le campagnol, le blaireau, la chauve-souris, le sanglier et le lapin.

FAUNE MARINE

Il y a 1400 espèces de vie marine ( 260, ce sont des algues et 92, des poissons.
Sous une mer Méditerranéenne inconnue pour la majorité des visiteurs du Parc, se cachent quelques-uns des meilleurs fonds marins de la zone.
Les falaises, qui représentent le plus grand pourcentage de la côte de Nijar, ont une suite variée sous l'eau, avec une affluence de grottes, antres, parois, blocs et affleurements magmatiques typiques des gènes volcaniques et érosion marine, qui sont la cause d'un des fonds marins des plus beaux et mieux conservés de la Méditerranée. La température moyenne de l’eau est de 17, 7 º, la plus chaude de la Péninsule. Le série de vagues est peu important, avec un 40% annuel en calme. La moyenne annuelle de jours venteux est d’ un 70%, avec une vitesse moyenne entre 15 et 20 Km/h, type brise.
La composition rocheuse et la clarté de ses eaux, jusqu'à 18-20 mètres dans de bonnes conditions, sont un paradis pour la plongée contemplative et photographique.
C'est à partir des 5 mètres et jusqu'à 20 mètres de profondeur que les spécialistes en plongée vont se régaler avec ce spectacle unique. Il y a 3 fonds différents :

Fond sableux

Avec différentes épaisseurs de sable, la fine se trouve à plus de profondeur, y se trouvent: les mollusques bivalves, les palourdes et la seiche. On trouve aussi l'oursin et autres échinodermes connus comme l'étoile de mer, les crustacés du type crabe et un sans fin de poissons.

Fonds durs

On y trouve, à peu de profondeur, la couverture végétale pleine d'algues, éponges, anémones, faux corail, mollusques, oursins et étoiles de mer, des poissons, des dauphins, des phoques moine et plus profondément, le mérou, la murène et la rascasse.

Les herbiers de Posidonie

La posidonie est une plante de la classe des angiospermes, avec fleur, feuille, rhizomes et racines. Elle forme de grandes plaines. Déposés initialement sur les fonds durs à 20 mètres de profondeur, les herbiers de posidonie sont peuplés de nombreuses espèces comme le poulpe, le bivalve géant et les étoiles rouges.

LES OISEAUX

Il y a 96 espèces dans deux zones :

Le pacage

Ces zones sont les meilleures bases d'observation tant en été (flamants rosés, cigognes, canards cuillère, mouettes, qui viennent d'Europe, Afrique et autres régions d'Andalousie), comme en hiver et également importantes comme base pour les oiseaux migrateurs et permanents.

Zone steppique

Nous dégageons les hiboux, la perdrix, les chouettes, les aigles et autres oiseaux nocturnes.

FLORE

Il y a 960 espèces autochtones.
Les sols et le relief volcaniques de faible densité, conditionnent l'existence d'une végétation fragile capable de profiter de la pluviosité et une végétation qui ne dépend pas de la pluie, s'adaptant au sol pour survivre. La moyenne annuelle des précipitations est de 128 mm, il pleut 30 jours/année. Il y a 10 mois arides et 3000 heures du soleil par année. La température maximum est de 32 º et la minimum est de 8 º.
La végétation méditerranéenne thermique représente ici une des unités floristique très particulière de la Péninsule avec de nombreuses curiosités, comme le Palmier nain ou doum,  l'unique palmier natif d'Europe. Il y a 4 biotopes :

Zone aride

Sable volcanique et falaises littorales, dunes, sablières et marais salants.
C'est une végétation adaptée à supporter la salinité

Le pacage

Bosquets de palmiers et de nerpruns qui ont un caractère nord-africain, un paysage unique en Europe.
C'est ici où se développent la majorité des espèces végétales édaphiques (ne dépendent pas de la pluie) avec des spécimens uniques au monde et où l'on trouve l'avifaune aquatique, la majorité centrée sur la réserve de Las Marinas - Amoladeras et l'ancienne lagune qui sont aujourd'hui les marais salant de Cabo de Gata.

Zone steppique

Le buisson et le bois bas épineux. C'est le plus fade paysage de la zone, allègré par quelques oasis de palmiers, figuiers de barbarie et agaves aux longues fleurs.

Zone sèche de plaines maraîchères

L'eau des sources, l'ombre des rochers et le labourage ont favorisé l'apparition du grand « oasis vert » de la région, où l'on peut reconnaître des exemplaires d'ormes, de châtaigniers, de noyers, d'eucalyptus, de pins, de grenadiers, d'oliviers, de figuiers de palmiers et une grande variété d'arbre fruitier, parmi lesquels prime l'oranger.