Astérix et les Vikings est un film d'animation franco-danois, réalisé par Stefan Fjeldmark et Jesper Møller, sorti en 2006. Le scénario, écrit par Jean-Luc Goossens avec la collaboration de Stefan Fjeldmark et des dialogues supplémentaires de Philip LaZebnik, est une adaptation de l'album de bande dessinée Astérix et les Normands de René Goscinny et Albert Uderzo.

Synopsis

Nous sommes en 50 av. J.-C. En Gaule, un petit village résiste encore et toujours aux légions romaines. Menés par Abraracourcix, ces Gaulois festoient tous les jours, mais survivent grâce à une potion magique, fabriquée par le druide Panoramix. Parmi leurs occupations, la querelle entre Ordralfabétix et Cétautaumatix sur la fraicheur des poissons, prétexte pour de nombreuses bagarres. Un jour, le neveu du chef du village, le mal-nommé Goudurix débarque. Fier de lui, Abraracourcix confie son neveu à Astérix et Obélix pour l’endurcir, et en faire un homme. Or, Goudurix n’a rien d’un Gaulois courageux, loin s’en faut, et rien ne paraît y changer… C’est alors que les Vikings débarquent en Gaule. Menés par leur chef, Grossebaf, ils sont à la recherche d’un « vrai homme », un peureux, qui pourra leur apprendre à voler. Ainsi, Goudurix va être kidnappé et les deux compères, accompagnés de leur fidèle chien Idéfix, doivent absolument le retrouver. Goudurix, embarqué malgré lui dans le bateau des Vikings, va faire une merveilleuse rencontre, celle d’Abba. Alors, une grande histoire d’amour va naître et amener avec elle plusieurs effets collatéraux dont un mariage à la clef entre le jeune Lutécien et la fille du chef viking.

Fiche technique [modifier]



Astérix et les Normands


Astérix et les Normands est le neuvième album de la série de bande dessinée Astérix le Gaulois de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), prépublié dans Pilote du n° 340 (28 avril 1966) au n° 361 (22 septembre 1966) et publié en album en 1966.

Synopsis

Goudurix, jeune Lutécien sans cervelle, est envoyé chez son oncle Abraracourcix afin qu’on fasse de lui un homme. Durant son séjour chez les Gaulois d’Armorique, des Normands, qui ne connaissent pas la peur, débarquent non loin du village. Effectivement, Olaf Grossebaf, leur chef, ayant entendu dire que la peur donne des ailes, a pris cette expression au pied de la lettre et croit pouvoir apprendre à voler. Malheureusement, il est mal tombé : les Gaulois du village ne connaissent pas non plus la peur. Goudurix par contre, leur semble un instructeur idéal, et ils s’emparent de lui…

Personnages principaux [modifier]

  • Astérix. Comme Obélix, il doit veiller sur Goudurix, neveu du chef Abraracourcix.
  • Obélix. Comme Astérix, il doit veiller sur Goudurix, neveu du chef Abraracourcix.
  • Assurancetourix. Le barde a trouvé en Goudurix son seul admirateur. Il est en retour tout de suite charmé par ce garçon qui vient de la capitale et qui aime sa musique. Comme dans Astérix chez Rahàzade, c'est sa musique qui sauve la situation.
  • Goudurix. Amateur de musiques énergiques et de harpes saturées qui arrive au village en coupé sport, il est une caricature de la jeunesse parisienne des années yé-yé. Peureux jusqu'à la moelle, il est capturé par les redoutables Vikings.
  • Grossebaf. Chef des Vikings débarqués en Armorique pour apprendre la peur.

Commentaires [modifier]

  • Le barde Assurancetourix joue dans cette histoire un rôle central, puisque ses talents musicaux se révèlent être très utiles et lui valent même pour une fois une invitation au traditionnel banquet final. Au cours de ce même banquet, c'est son éternel « ennemi » Cétautomatix qui se retrouve ligoté et laissé à part.

Éléments humoristiques [modifier]

  • Première apparition du facteur gaulois Pneumatix qui ne semble pas être épuisé de son lourd fardeau (page 5).
Noms des personnages
Tous les personnages normands ont un nom en -af, sur le modèle du saint roi Olaf II de Norvège.
Éléments culturels
Les Normands possèdent eux aussi une sorte de potion magique, le calva. En effet, Goscinny prend un malin plaisir, à travers tout l'album, à mélanger les références aux Normands scandinaves et celles aux Normands de la province française. C'est ainsi qu'en plus du calva, ces fiers guerriers utilisent beaucoup de crème dans leur cuisine, font des réponses de Normand, etc. Et, évidemment, ils débarquent en Gaule en chantant « Je veux revoir ma Normandie », en référence aux paroles de Ma Normandie de Frédéric Bérat, « j'irai revoir ma Normandie ».
Goudurix conduit "un char sport fabriqué à Mediolanum", référence directe aux voitures Alfa Romeo, dont les usines historiques sont installées à Milan.